Comment calculer la tension maximale d’un oscilloscope ?

Avant d’en arriver là, il serait utile de parler brièvement de la fonction de l’oscilloscope. Cet instrument peu connu, mais très utilisé par les ingénieurs permet une mesure de la variation de la tension.

Cette dernière peut être continue ou alternative. La tension alternative est toutefois encore appelée la tension maximale. Comment calculer la tension maximale d’un oscilloscope ? Découvrons-le !

Généralités sur l’oscilloscope

De forme rectangulaire et avec des boutons situés çà et là de sa structure, l’oscilloscope se révèle être un appareil à part entière. Il ne se laisse en effet pas maîtriser facilement puisque très sophistiqué. Il s’agit ici de l’oscilloscope numérique, l’oscilloscope analogique n’étant plus très présent sur le marché.

En plus de la variation de la tension, l’oscilloscope favorise la lecture de la forme d’onde de cette tension. Son évolution est observée en temps réel après qu’elle ait été soumise à un ou plusieurs stimuli. Elle est souvent en forme de creux de signal ou en forme de pics sur l’oscillogramme.

Les autres avantages de l’oscilloscope

Il s’agit en premier lieu du contrôle de précision qu’il offre à la personne qui le manipule. Nombre de boutons sont en effet installés sur cette boîte rectangulaire et chacun joue à la perfection le rôle qui lui est dévolu. Ils permettent notamment le contrôle aussi bien de la forme que de la taille des formes d’ondes.

Par ailleurs, dès lors que la maîtrise de l’oscilloscope est constatée, son utilisateur est capable de reconnaître pis d’isoler les signaux électriques étrangers. Ceux-ci ne doivent en général pas intervenir dans l’étude du circuit électrique analysé. Autrement les résultats seront biaisés.

Qu’est-ce réellement la tension maximale ?

La tension maximale représente la déviation maximale ou valeur maximale prise au cours du temps par une tension alternative. La tension maximale est exprimée en Volts et se note Umax. Elle est à l’opposé de la tension minimale au niveau de cet appareil qu’est l’oscilloscope.

Pour savoir comment utiliser un oscilloscope lisez cet review

Le calcul proprement dit de la tension maximale

Il faut ici relier un générateur de tension alternative aux bornes de l’oscilloscope.

Le générateur de tension alternative

Il se simule grâce à un mouvement assez simple. Il suffit de faire tourner dans un aimant une boucle de conducteur. Le pôle Nord est le côté rouge et le pôle Sud est le côté vert. Le sens de la rotation peut néanmoins être changé pour plus de clarté.

Les bornes de l’oscilloscope

Elles sont souvent au nombre de deux. Cependant, il est fort possible que vous retrouviez sur le marché des oscilloscopes qui ne disposent que d’une seule borne. Certains sont même dotés de quatre différentes bornes. La borne est également considérée comme la voie, la porte d’entrée de l’oscilloscope. Elle permet la visualisation de la tension.

Obtenir la tension maximale va alors consister à la mise en contact de ces deux éléments. Le nombre de divisions verticales correspondant ici à la déviation maximale sera multiplié par la sensibilité verticale. La sensibilité horizontale n’a pas ici sa raison d’être, car elle n’est pas plus précise que la sensibilité verticale.

A lire aussi : http://circuit-valdevienne.fr/comment-fabrique…scabeau-en-bois /